6 îles au soleil

Le thermomètre pique du nez… C’est le moment d’aller chercher le beau temps dans ces paradis accueillants.

1 . Marie-Galante, l’inspirante

Les surnoms abondent pour la troisième île des Antilles françaises, rattachée à la Guadeloupe et popularisée par Laurent Voulzy : « la grande dépendance », « l’île aux cents moulins » ou « la grande galette ». Il est vrai qu’elle ne culmine qu’à 204 mètres ! Le rythme est tranquille sur cette terre de distilleries et de cannes à sucre, et les plages sont avenantes.

  • La météo : la meilleure saison, la plus sèche et tempérée, s’étend de décembre à avril .
  • On aime : le rhum, bien costaud, est réputé. L’île a gardé son authenticité avec ses cabrouets à bœufs pour transporter la canne.
  • Côté plage : au nord, celle de Vieux-Fort déroule son sable blond entre cocotiers et mangrove. Voir aussi la plage de la Feuillère vers Capesterre, également spot de kitesurf.

2 . Bali, bénie des dieux

Avec les Seychelles et les Maldives, Bali arrive en tête des îles qui font rêver. Qui ne succomberait aux sourires des Balinais, au subtil mélange de fêtes colorées, de temples et de traditions religieuses, aux rivières à flanc de collines ou au sable blanc ourlé de palmiers ?

  • La météo : l’hiver correspond à la saison des pluies, mais il pleut deux fois moins au sud de Bali qu’au nord… Et les matinées sont dégagées. La température ? 28 ° C !
  • On aime : bien des choses, de la plongée sous-marine à la randonnée autour des volcans, tel le mont Batur. Passer du temps dans les temples, celui de Tanah Lot, battu par les flots, ou Ulun Danu, posé sur le lac Bratan, dédié à la déesse des eaux Dewi Tanu.
  • Côté plage : tout au sud, la péninsule touristique de Bukit en regorge . Elles sont prisées par les surfeurs comme par les baigneurs.

3 . Chypre, carrefour des peuples

Elle est toujours divisée en deux parties, ce qui ne gêne nullement les visiteurs de l’île la plus chaude de la Méditerranée. À la croisée des routes maritimes, Chypre garde des vestiges de ses occupants, qu’ils soient grecs, vénitiens, ottomans ou anglais.

  • La météo : décembre et janvier sont les mois les plus frais avec 17 ° C mais restent bien ensoleillés. Prévoir un lainage le soir et un parapluie.
  • On aime : pourquoi se balader en polo l’hiver tandis que les skieurs dévalent les pentes du massif du Troodos, qui culmine à 1952 mètres. Côté sites antiques, Kourion concentre sur un promontoire, face à la mer, théâtre, forum et temple dédié à Apollon. À Paphos, on admire les fines mosaïques des anciennes villas romaines.
  • Côté plage : aphrodite serait sortie des eaux sur un coquillage à Petra tou Romiou. La plage de galets qui borde le rocher consacré à la déesse forme une anse agréable. Peu fréquentées et sablonneuses, les baies de Lara et de Polis se prêtent à la baignade.

4 . Madère, diamant vert de l’Atlantique

Aussi étonnant que cela paraisse, la touristique Madère est restée vierge jusqu’au XVe siècle. Isolée au large de l’Afrique, elle était recouverte d’impénétrables forêts, d’où son nom d' »île du bois » (madeira). Les Portugais ont dû l’incendier durant des années pour dégager des zones habitables. Il en reste malgré tout une végétation dense et variée, des bananiers aux fougères arborescentes, qui constitue l’un de ses atouts majeurs.

  • La météo : celle que l’on surnomme « l’île de l’éternel printemps » jouit de températures clémentes tout au long de l’année. L’hiver, parfois pluvieux, garde une moyenne de 18 ° C pour cinq heures d’ensoleillement quotidien.
  • On aime : la possibilité de faire des randonnées, quel que soit son niveau, en suivant les canaux d’irrigation appelés levadas. Le Pico de Arieiro (1818 mètres) et le Pico Ruivo ( 1862 mètres) offrent de fantastiques échappées entre crêtes et ravins.
  • Côté plage : île volcanique, Madère possède un littoral très rocheux. La plus belle se situe sur l’île voisine de Porto Santo, à une heure de bateau.

5 . Sous les tropiques à Nosy Be

Au nord-ouest de Madagascar, Nosy Be baigne dans les eaux chaudes du canal de Mozambique. Malgache, la « grande île » (320 km²) l’est assurément, mais dans une version bien plus touristique. Naguère agricole, elle a fait des séjours balnéaires le gros de son activité, non sans succomber à quelques dérives, notamment autour d’Ambatoloaka…

  • La météo : même l’hiver, le soleil domine. Les pluies se concentrent en orages, souvent en fin d’après-midi. Le thermomètre reste bloqué autour de 30° C.
  • On aime : les lacs sacrés, vert émeraude, situés dans les cratères volcaniques. La réserve naturelle de Lokobe regorge de lémuriens, caméléons et papillons.
  • Côté plage : les plus belles, qui se trouvent sur la côte ouest, manquent parfois de propreté. Pour retrouver le paradis, il faut gagner l’îlot voisin de Nosy Sakatia.

6 . Tel un Robinson aux Bahamas

C’est sur San Salvador, une des 700 îles et îlots du pays, que Christophe Colomb a débarqué en Amérique. Égrené au large de la Floride et de Cuba, l’archipel concentre les touristes sur les îles de Grand Bahamas et de Nex Providence, avec la capitale Nassau, et Paradise Island, dédiée aux loisirs.

  • La météo : beau temps permanent avec un peu plus de vent et de fraîcheur (25 ° C) lors de la saison sèche, de décembre à mars.
  • On aime : se couper de la civilisation sur une des innombrables îles extérieures quasi désertes?
  • Côté plage : le top ! Beaucoup d’îles sont d’origine corallienne, avec un sable blanc très farineux, parfois rose…