pas de commentaire

Un voyage dans le temps dans les grottes indiennes d’Aurangabad

L’Inde est un pays qui regorge de merveilles incontournables. Parmi elles figurent les grottes d’Ajantâ et d’Ellorâ. Il s’agit de sites archéologiques comportant de nombreuses surprises qui subjugueront plus d’un.

Les grottes d’Ajantâ, le refuge des moines bouddhistes

Localisées dans l’État de Mahārāshtra, les grottes d’Ajantâ sont un site célèbre indien qui attire plusieurs touristes à travers le monde. Elles se situent dans un ravin boisé, au centre des montagnes Indhyagiri. L’une des particularités de cette région réside dans le fait que vous y explorerez 30 grottes artificielles bouddhistes. Il s’agit de cavernes creusées à la main par des moines dans du basalte dur. Les plus anciennes grottes datent du IIe et Ier siècle av. J-C.

En entreprenant un circuit Inde dans ces lieux, vous trouverez de grands halls de 10 à 11 m de haut, des petites cellules sur les côtés, des salles de réunion qui peuvent mesurer 30 m de long et 14 m de large, des statues de Bouddha, des peintures et des fresques.Auparavant, ces grottes constituaient un centre monastique et universitaire.Par ailleurs, ce complexe historique ne fut découvert qu’en 1819 par les soldats britanniques et figure sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 1983.

Les grottes d’Ellorâ, un exemple de flexibilité religieuse des Indiens

Toujours dans l’État de Mahārāshtra, aux environs de la ville d’Aurangabad, le site Ellorâ fait également partie des endroits prisés des voyageurs de passage en Inde. Il se compose non seulement de grottes, mais aussi de monuments troglodytiques, c’est-à-dire des monuments taillés dans la roche, avec un style à la fois rudimentaire et majestueux. Ce site comprend un circuit indien de 34 cavernes qui appartiennent à 3 religions distinctes, à savoir le bouddhisme, l’hindouisme et le jaïnisme.

Vous y apercevrez, entre autres,le gigantesque temple de Kailâsanâtha qui a été construit vers l’an 725. D’une part, les refuges bouddhistes sont les plus vieux du secteur et la grotte Vishwakarma est la plus connue. D’autre part, les cavernes jaina paraissent moins grandes que les autres, mais cela n’amoindrit en rien leur beauté et leurs finitions finement sculptées.

Quand explorer ces complexes ?

Le point de départ pour l’expédition au cœur des grottes d’Ajantâ et d’Ellorâ se trouve dans la ville d’Aurangabad qui est localisée à environ 300 km de Mumbai. Par rapport à Aurangabad, les premières cavernes se situent à 108 km tandis que les secondes sont à 30 km. Vous pouvez effectuer le trajet en taxi ou en bus. Par ailleurs, mettez-vous au courant des heures de visites de ces 2 endroits. En général, ces derniers reçoivent des touristes de 9 h à 17 h 30 min.

Quant aux cavernes d’Ellorâ, elles sont fermées le mardi tandis que celles d’Ajantâ sont inaccessibles le lundi. En outre, la période propice pour un circuit en Inde dans ces lieux va d’octobre à mars, car les températures y sont agréables de nuit comme de jour. Préférez également les jours ouvrables pour réaliser votre sortie afin d’éviter le tourisme de masse. Il faut aussi savoir qu’il est interdit de prendre des photos avec flash des fresques dans les grottes d’Ajantâ pour ne pas les endommager.

 

Mots-clés: